Theodore Roosevelt National Park

Théodore Roosevelt est le personnage clé du Dakota du Nord !

Le futur 26ème président des Etats-Unis a toujours clamé haut et fort que c’est sa vie de Rancher au Dakota qui l’avait forgé pour devenir capable d’exercer la fonction suprême.

De plus, ce new-yorkais, grand chasseur devant l’éternel, conquis par la vie au grand air et séduit par la nature et la beauté des lieux, allait y conforter ses idées sur la préservation de l’environnement, structurant l’organisation des forêts nationales et développant le système des parcs nationaux fédéraux en créant les monuments nationaux en complément.

Theodore Roosevelt National Park. Photo: ND Office of Tourism

Le Theodore Roosevelt National Park, le seul parc national naturel américain portant le nom d’une personnalité, est un hommage XXL de la nation à l’un de ses présidents préférés qui a le rare honneur d’être représenté au Mont Rushmore dans le Dakota du Sud, en compagnie de ses pairs.

 

 

L’ouest du Dakota du Nord est littéralement haché par les Badlands. L’ancien fond marin qui constitue les Hautes Plaines, lentement taraudé par le ruissellement de la Little Missouri River et de ses multiples affluents, est devenu un labyrinthe désertique assez fantasmagorique de collines forestières déchiquetées par l’érosion, laissant apparaître une palette de couleurs assez flamboyante.

Ce décor naturel à la sérénité très prenante vous ferait devenir quasi mystique. Il est hanté par une faune allant du wapiti au chien de prairie en passant par le coyote, le castor, les antilopes, les chevaux sauvages et quantités de rapaces.

C’est cet environnement que le parc protège tout au long de ses 3 sections qui englobent les lieux mêmes où Teddy Roosevelt vécut (on lui doit aussi le surnom de nos bons vieux nounours en peluche !).

Venu chasser dans la région en 1883 pour se ressourcer après le décès, dans la même journée, de sa mère et de sa première épouse, morte à 22 ans après avoir donné naissance à leur fille 48 heures auparavant, il fut tellement captivé par la région qu’il décida de s’y installer comme rancher.

 

 

A seulement 7 miles de Medora, la seule bourgade notable de la région sur la I-94, 134 miles à l’ouest de Bismarck, la section Sud est la plus facilement accessible. Elle est séparée de la section Nord par 70 miles. Entre les deux se trouve la Elkhorn Ranch Unit où se trouvait le second des ranchs de Théodore Roosevelt, 35 miles au nord de Medora, et dont il ne reste rien qu’un site empreint d’une sérénité édénique.

 

Le Painted Canyon Visitor Center, magnifiquement situé au bord d’un précipice, offre un panorama assez époustouflant sur l’enfilade des méandres de la rivière serpentant dans les Badlands multi millénaires dont les strates vont du rose au blanc en passant par le rouge et l’orange, doux pastels ou traînées éclatantes selon la lumière du jour ou de la nuit.

 

 

Au voisinage, la Maltese Cross Cabin était la demeure de Roosevelt lors de son premier séjour sur le Chimney Butte Ranch. Le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est spartiate et qu’il fallait vraiment avoir une âme d’ermite pour y vivre, perdu dans ce que les trappeurs français avaient baptisé « le grand désert américain ». Quelques meubles et la malle de voyage de TR rajoutent à l’évocation… Sa cabane allait beaucoup voyager : exposée à la foire mondiale de Saint-Louis, à l’expo du centenaire Lewis & Clark à Portland, puis installée sur le site de la foire de Fargo, avant de rester 50 ans dans le parc du capitole à Bismarck avant d’être déménagée dans le parc en 1959.

Le site du Elkhorn Ranch, à la situation admirable et paisible, loin du monde au bord du Little Missouri River, se trouve entre les sections Nord et Sud du parc, à environ 35 miles au nord de Medora.

C’est ici que TR séjourna lors de ses passages jusqu’en 1892, en en disant qu’il y passa les meilleurs moments de sa vie. Il n’en reste que quelques traces de fondations. Il faut donc faire jouer son imagination mais le coin, bucolique à souhait, est vraiment superbe.

Une comédie musicale au coeur des Badlands !

S’il y a bien un spectacle à ne pas manquer au Dakota du Nord, c’est le Medora Musical.

Depuis 1958, année du centenaire de Teddy, cette comédie musicale draine la grande foule à l’amphithéâtre de Burning Hill doté de 2900 places en plein air.Le succès du show nous laisse un peu pantois (En saison, tous les hébergements et campings à la ronde sont saturés, méfiez-vous !) mais d’un autre côté, les distractions nocturnes sont plutôt rares. Très animé, il a pour thèmes les exploits de TR, le héros local, de ses aventures de cow-boy avec le marquis de Morès à son épopée avec ses Rough Riders lors de la guerre hispanoaméricaine à Cuba.