Histoire (Musées, Sentiers Historiques, Paléontologie, Lieux de Tournage)

North Dakota Heritage Center and State Museum:

Le North Dakota Heritage Center and State Museum est un bâtiment de 97 000 m2 qui raconte l’Histoire du Dakota du Nord. Les nouvelles galeries vous feront passer de la période glaciaire à l’histoire contemporaine. Vous pourrez également profiter des prouesses technologiques du Great Plains Theater puis faire une pause déjeuner au James River Café. Pour obtenir la liste des musées du Dakota du Nord, cliquez ici.

Tatanka: Story of the Bison

Le Native American Interpretive Center & Story of the Bison vous permettra de visiter un authentique campement Lakota. Vous pourrez assister tout au long de la journée à des animations prodiguées par de véritables amérindiens. Vous y verrez des sculptures de bronze monumentales représentant des bisons pourchassés par des indiens à cheval.

Museum of the Mountain Man

Le musée interprétatif de Mountain Man vous donnera une vue d’ensemble de ce que pouvait être la vie des hommes qui vivaient du commerce des fourrures. Situé au cœur des Montagnes Rocheuses dans ce qui fut autrefois le carrefour des échanges commerciaux entre indiens et américains d’origine européenne (au début des années 1800, il existait six points de rencontres dans la Green River Valley, à proximité du lieu qui vit naître la ville de Pinedale, Wyoming) ce musée fait revivre les hommes et le commerce, à l’époque de la conquête de l’Ouest.

 

C.M. Russell Museum

Créé en 1953, le C.M. Russell Museum renferme la plus large collection d’art et d’objets personnels au monde. L’exposition permanente est composée de 12 000 pièces, témoignant de l’art et de l’Histoire de l’Ouest américain, visibles dans un environnement aussi spacieux que moderne.

Register Cliff

Connue également sous le nom de Register Cliff and Sand Point Station, cette falaise de grès se dresse à 100 m au-dessus de la vallée de la North Platte River. En dépit de l’érosion subie, elle est quasiment telle que la virent les pionniers partis à la conquête de l’Ouest, il y a plus d’un siècle. Elle fait partie des trois sites principaux, le long de l’Oregon Trail, où les migrants laissèrent des inscriptions attestant de la civilisation de cette époque.

A une nuit de voyage de Fort Laramie, les pionniers qui installaient leurs campements le long des rives de la North Platte River gravaient leurs noms dans le grès tendre de la falaise. La plupart datent de la période durant laquelle les déplacements vers l’Ouest étaient à leur apogée, entre 1840 et 1850. Il y avait là un petit comptoir commercial qui, en 1861, devint le point de départ d’un service de distribution de courrier puis un relais de diligences. Le panneau explicatif qui se trouve sur le sentier au pied de la falaise vous en apprendra un peu plus sur l’histoire de ce site.

L’Oregon Trail

Durant la migration massive qui débuta en 1841, la piste qui longeait la rivières North Platte et Sweetwater connut plusieurs appellations. Ce n’est que lorsque les pionniers parvinrent au « Pays de l’Oregon », dans les années 1840, et qu’ils franchirent le col de South Pass sur le Continental Divide (ligne de partage des eaux), qu’ils lui donnèrent le nom que l’on connaît encore aujourd’hui d’Oregon Trail, ou piste de l’Oregon.

Le tronçon de piste qui s’étend, au Wyoming, entre Fort Laramie et le col de South Pass est très important car c’est le lieu où convergeaient toutes les autres pistes. Il en existait d’autres, bien sûr, au départ de South Pass qui menaient à Fort Laramie mais les pionniers aimaient se regrouper pour faire ensemble ces 250 km vers la conquête de l’Ouest.

Fort Casper Museum

Construit en 1865, ce poste militaire situé aux abord d’un cours d’eau majeur, était un endroit stratégique qui vit passer les grands flux migratoires (mormons, californiens et migrants de l’état de l’Oregon) et où furent établis un poste de service rapide de courrier, le Pony Express, et de lignes télégraphiques transcontinentales. Ce musée régional historique regroupe des sujets aussi divers que les hommes préhistoriques, les Indiens des Plaines, les ranchs, l’industrie de l’énergie, la ville de Casper, les pistes des pionniers et le poste de l’armée frontalière.

Big Hole National Battlefield

Big Hole National Battlefield est un site qui honore la mémoire des hommes qui combattirent là et y moururent durant les batailles des 9 et 10 août 1877. Environ 750 membres de la tribu des Nez Percés, non signataires du traité, parvinrent à fuir les troupes de l’armée américaine qu’ils accusaient de vouloir restreindre leur territoire. En effet, l’armée était chargée de faire appliquer la loi selon laquelle tous les indiens d’Amérique devaient être placés dans les réserves que le gouvernement voulait bien leur attribuer. C’est là que, juste avant l’aube, les forces militaires attaquèrent la tribu alors qu’elle tenter de reprendre son souffle après six semaines de luttes acharnées.

Wyoming Territorial Prison State Historic Site

Cette prison territoriale, classée monument historique, vit passer dans ses cellules le célèbre hors-la-loi Butch Cassidy. Les visiteurs ont également accès à la maison du directeur et à l’atelier de fabrication des balais. Cette visite ne pourra que vous captiver.Panneaux rotatifs et chasse au trésor réjouiront petits et grands.

Des audio-guides sont disponibles en anglais, français, allemand, espagnol et japonais. Les circuits guidés s’adressent aussi aux scolaires mais uniquement sur réservation. La visite comprend : la maison du directeur, les cellules, la cantine, le quartier des gardiens, l’infirmerie, le quartier des femmes, la buanderie, le bureau du directeur et l’atelier de fabrication des balais.

Knife River Indian Villages National Historic Site

Ce site fut classé National Park Service en 1974. Il est le seul à veiller à la sauvegarde et à la protection de l’héritage laissé par les Indiens des plaines du nord qui occupèrent les lieux pendant plus de 11 000 ans. A l’intérieur du parc se trouvent les vestiges de trois villages Hidatsa : Big Hidatsa, Sakakawea (Awatixa), et Lower Hidatsa. Cette civilisation, alors prospère, s’était établie le long de la Knife River. Sakakawea vivait à Awatixa lorsqu’elle rencontra Lewis et Clark à Fort Mandan. Le visitor center abrite un musée dédié à la culture des tribus Hidatsa, Mandan et Arikara. Un film de 15 mn évoquant ces tribus, de même qu’une hutte en terre reconstituée sur le modèle exact de celles qu’habitaient les membres de ces tribus et contenant des objets usuels de l’époque, vient compléter cette visite. Des reconstitutions historiques s’y déroulent l’été.

Fort Union Trading Post National Historic Site

Situé en amont du Missouri, Fort Union Trading Post était, entre 1828 et 1867, le comptoir commercial le plus actif et le plus important de la région. C’est là qu’avaient lieu les échanges avec les indiens et que les Assiniboine et six autres tribus des indiens des plaines échangeaient leurs peaux de bison (mais également les fourrures d’animaux plus petits comme les castors) contre des vêtements, des armes à feu, des couvertures et des perles. C’était l’époque de la coexistence pacifique où s’échangèrent plus de 25 000 peaux de bison et 100 000 dollars de marchandises. Bourgeois House est devenue un lieu d’expositions tandis que l’Indian Trade House propose à la vente les produits dont on faisait commerce à cette époque-là.

 

Fort Sisseton Historic State Park

L’histoire de Fort Sisseton remonte à plus de 130 ans en arrière, à époque qui vit exploser la construction de nombreux forts dans la partie est du territoire du Dakota, sous la direction du général John Pope. Durant les opérations, les soldats en place étaient chargés d’assurer la protection des colons de passage et des géomètres en place. Le fort fut classé State Historic Park en 1959. De cet ancien poste de frontière il reste aujourd‘hui 14 bâtiments d’origine, intacts.

En termes d’hébergement, le parc offre un terrain de camping et des maisonnettes en bois. Chaque année, un festival fait revivre l’ambiance de cette époque : tir au revolver, cérémonie du drapeau, exercices militaires, grand défilé ainsi que bien d’autres animations.

National Historic Trails Interpretive Center

Plutôt que de la lire, venez vivre l’Histoire. Dans les années 1800, des milliers d’hommes et de femmes empruntèrent les pistes Oregon, Mormon, California et Pony Express, ajoutant leur pierre à l’édifice de l’Histoire américaine. Récits et légendes de l’Ouest sont perpétués au travers d’expositions interactives et d’une vidéo de 18 mn. Ce centre interprétatif est un lieu public financé par le Bureau of Land Management, la National Historic Trails Center Foundation et la ville de Casper.

Buffalo Bill Center of the West

Le Buffalo Bill Center of the West à Cody, Wyoming, célèbre l’esprit de l’Ouest Américain en mêlant des sujets aussi divers que mythe et histoire, art et culture amérindienne, histoire naturelle et technologie des armes, à tout ce qui représente l’essence même de ce que l’on nomma le Far West.

Ce centre, qui tire son nom de William F. “Buffalo Bill”Cody “ l’homme qui ouvrit l’Ouest Américain au monde”, propose un mélange de récits passés et présents. Vous y apprendrez tout sur Buffalo Bill, sur le spectacle qu’il créa et présenta jusqu’en Europe mais aussi dans cet Ouest qu’il aimait tant. Vous saurez tout sur les différents hommes qu’il fut : du soldat à l’acteur, de l’homme de spectacle à l’entrepreneur, de l’homme à la légende.

Avec un passé historique riche, un environnement naturel fascinant et une large diversité culturelle, le Buffalo Bill Center of the West (affilié à la Smithonian Institution) mérite vraiment le détour.

Journey Museum

Prenez le temps de visiter ce musée qui propose toutes sortes d’expositions, de la géologie à l’histoire des pionniers des Black Hills en passant par les dinosaures et la culture des Lakota.

Museum of the Rockies

Le musée des Rocheuses est situé au cœur des Montagnes Rocheuses, à Bozeman, dans l’état du Montana et à 90 mn à peine du parc national de Yellowstone. En tant que musée de la prestigieuse Smithonian Institution, il renferme l’une des collections les plus importantes de fossiles de dinosaures au monde. Les recherches ont été menées par l’éminent paléontologue, Jack Horner, le même qui conseilla Spielberg pour le tournage de Jurassic Parc. Ses visiteurs y apprendront tout sur les nouvelles découvertes, revivront la vie des pionniers partis à la conquête de l’Ouest, découvriront l’héritage laissé par les tribus indiennes dans la région de Yellowstone et s’émerveilleront sous les cieux étincelants du Planétarium.

National Museum of Wildlife Art

Lorsque la nature parle…

Avec plus de 5000 objets répertoriés, ce musée, situé à Jackson Hole dans l’état du Wyoming, a pour thème la nature et les animaux au travers d’œuvres d’art. Le bâtiment, qui donne sur les 100 km2 du National Elk Refuge, réserve de wapitis, se trouve sur la route des parcs de Grand Teton et de Yellowstone. Il existe une forte connexion entre le musée, son objectif, ses thèmes et son emplacement. La Greater Yellowstone Region est l’une des rares régions américaines où vit en liberté une faune sauvage abondante.

 

Lieux de tournage

Toutes les productions américaines ne sont pas tournées sur les plateaux des studios d’Hollywood. Certaines ont été filmées dans la région, en décors naturels.

L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux, réalisé par Robert Redford, a été tourné dans l’état du Montana, au pied de la chaîne Absaroka et Beartooth Mountain. Et au milieu coule une rivière, du même Redford, fut tourné dans cette même partie du Montana.

Nombre de films célèbres et d’autres qui le sont moins, ont été produits à Jackson Hole. L’Homme des vallées perdues, La montagne des neuf Spencer et Rocky IV en font partie, de même que les westerns Missouri Breaks, Tom Horn et Rancho Deluxe.
C’est à Billings qu’eurent lieu le tournage de Le Fils de l’étoile du matin et celui d’Horizons lointains. Devils Tower, près de Gillette, vit l’atterrissage d’une soucoupe volante dans Rencontre du troisième type. Les visages du Mont Rushmore jouèrent un rôle prépondérant dans le très célèbre film de A. Hitchcock, La mort aux trousses. Cœur de tonnerre, Un Homme nommé cheval et La conquête de l’Ouest furent tournés à Custer State Park.

Rapid City, Spearfish Canyon et Pierre furent les lieux privilégiés du tournage du très beau film de Kevin Costner Danse avec les loups. Starship Trooper fut filmé en partie dans un ranch des Badlands du Dakota du Sud puis sur le site escarpé d’Hell’s Half Acre, à Casper, état du Wyoming.

Lonesome Dove: La Loi des justes fut réalisé à Virginia City, Montana, et le film d’aventures La Rivière sauvage dans la vallée de Flathead.