L’est du Dakota du Sud

Sioux Falls, à l’Est, est une porte d’entrée intéressante avec ses cascades, galeries d’art, boutiques d’antiquités et manifestations culturelles.La plus grande ville de l’état doit son nom à une triple cascade hachant la Big Sioux River. A Falls Park, un beau parc paysagé surmonté d’une tour d’observation, l’histoire des chutes éclairées en nocturne est racontée par des panneaux didactiques. Une impressionnante sculpture figurant un bison de 12 tonnes, le Monarch of the Plains, rappelle l’importance de l’animal dans l’imaginaire et la culture de la région. Le centre-ville, animé par l’association Main Street Sioux Falls, est bien agréable avec ses bâtiments classés.

 

Aux environs de Sioux Falls, excursion dans le temps au Prairie Village de Madison, au bord du Lac Herman par la Route 19, reconstitution de village fermier des années 1890 animés par des figurants en costumes et de vieux trains à vapeur. A quelques km au Nord, sur la Route 11, le Palisades State Park est le site de l’un des exploits légendaires de Jesse James, le « brigand bien aimé ».

 

 

160km au nord-ouest de Sioux Falls, les amoureux de littérature populaire et de séries télé cultes ne manqueront pas De Smet (du nom du célèbre jésuite explorateur et missionnaire qui parcourut l’Ouest). C’est ici que vécut Laura Ingalls Wilder qui, inspirée par son décor quotidien, écrivit « La Petite maison dans la prairie ». En dehors de sa ferme assez spartiate et de l’école autour desquelles on pratique de nombreuses activités en famille, on pourra aussi voir en ville, le Loftus Store, toile de fond de certains épisodes. Autres souvenirs locaux complémentaires à la gare et à la Harvey Dunn School.

 

 On pourrait croire la Main Street de Mitchell sortie d’un film avec son Historic Commercial District aux façades inchangées depuis au moins 50 ans. Ici, trône le célèbre et unique Corn Palace ! Avec ses dômes aux bulbes rondelets et ses minarets, il aurait aussi bien sa place dans les steppes d’Asie Centrale ou au bord du Bosphore… Depuis 1892, il célèbre la fertilité de la terre du Dakota.

 

 

 

Le Missouri, longtemps voie majeure de communication, coupe presque verticalement l’état en son milieu. Jalonné de souvenirs historiques plus ou moins évanescents dont les incontournables Lewis et Clark, il forme avec ses lacs de barrage, un immense territoire de jeux et d’aventures, le plus souvent désertique. Sports nautiques en tout genre, voile ou pêche mais aussi rando ou VTT sont abondamment pratiqués. 

 

 

Environ 150km au Nord, dominant la rive droite du Missouri à hauteur de Mobridge, se trouve une stèle honorant le grand chef et sorcier Hunkpapa Sitting Bull. Le buste du grand leader indien aux visions prophétiques a été sculpté par Korczak Ziolkowski, le concepteur du Crazy Horse Memorial dans les Black Hills. Certains prétendent qu’il y est enterré mais tous les Sioux ne sont pas d’accord entre eux. Au même endroit, un autre monument rend hommage à Sacajawea, la femme shoshone de l’interprète Toussaint Charbonneau, tous deux ayant accompagné Lewis & Clark.

 

 Le Lewis & Clark Interpretative Center, au bord de la I-90, raconte l’expédition et offre de belles vues sur le fleuve dont la physionomie a bien changé depuis. Le Akta Lakota Museum s’efforce de préserver et de faire comprendre l’héritage culturel sioux. Et en prime, il est gratuit ! Les mordus d’americana iront jeter un coup d’œil au South Dakota Hall of Fame. Le pont de Chamberlain franchissant le Missouri fut inauguré en grande pompe en 1925. De l’autre côté du pont, il y avait une charmante église bien humble et rustique dont l’esplanade offrait une autre vue sur l’immensité du fleuve mais elle devait être déplacée dans un musée, alors vérifiez !

 

 On poursuit sur la I-90. Une fois le fleuve franchi, le décor change en devenant plus sauvage. C’est le royaume de la Prairie, la terre des bisons et des Sioux, ce que les explorateurs et trappeurs nommèrent le Grand Désert Américain, impressionnés par la houle de l’océan des plaines ondulant à perte de vue. C’est aussi là qu’essayaient de subsister les fermes précaires des « sodbusters ». Murdo est un petit village de l’Ouest provincial. Il est d’autant plus fier de son insolite collection de 250 voitures anciennes rassemblées au Pioneer Auto Show & Antique Town.