Culture Western (Rodéo, Ranchs, Agriculture, Indiens d’Amérique)

Des manifestations toute l’année

Cheyenne Frontier Days

Cheyenne Frontier Days en quelques mots:

Depuis 1897, la ville de Cheyenne célèbre l’histoire du Far West avec ce festival étonnant. Le point fort de cette célébration est sans contexte son fameux rodéo, le plus important rodéo en plein air du monde, qui attire l’élite de la profession venue tenter de remporter le million de dollars mis en jeu chaque année. Initiation au monde du rodéo, monte acrobatique et courses de chevaux sauvages viennent compléter le programme. Un village amérindien, une petite ville typique du Far West (Wild Horse Gulch), un saloon, des danses traditionnelles, des chariots, des pancakes, tout là-bas concourt à ressusciter l’ambiance de l’Ouest américain. Attractions, spectacles en plein air, monte de taureaux et parades mêlant attelages et automobiles anciennes figurent également au programme.

Rassemblement de motos de Sturgis

Le paradis des motards…Chaque année, Sturgis’Main Street voit défiler des hordes de motards revêtus de cuir et de jean. Depuis 1938, Sturgis accueille tout ce que la planète compte de passionnés de motos, à l’occasion de ce grand rassemblement qui se tient chaque première semaine d’août en dehors de cette petite communauté des Black Hills.

Norsk Høstfest

Norsk Høstfest est un festival scandinave à but non lucratif. Il se déroule chaque année en automne sur le champ de foire de Minot, Dakota du Nord. Il fut créé en 1978 par Chester Reinten, aujourd’hui disparu, et quelques-uns de ses amis, tous désireux de faire partager leur héritage nordique. Avec les milliers de visiteurs qu’il attire chaque année, ce festival est aujourd’hui le plus grand festival scandinave d’Amérique du Nord.

Ce festival permet de célébrer la culture scandinave du Danemark, de Finlande, d’Islande, de Norvège et de Suède. Il est l’occasion de découvrir des attractions de renommée mondiale, une cuisine authentique ou plus raffinée, élaborée par de grands chefs, une culture et un artisanat aussi divers qu’intéressant. Pour en savoir plus: http://hostfest.com

Custer State Park Buffalo Roundup

Custer State Park se trouve dans la chaîne montagneuse des Black Hills, elle-même située dans la partie Ouest du Dakota du Sud, région couverte de forêts luxuriantes, de prairies marécageuses et de monts majestueux. Ce parc de plus de 287 000 km2 abrite le plus gros troupeau de bisons du monde (1300 têtes). Chaque année, à l’automne, la terre tremble et la poussière tourbillonne tandis que cow-boys, cow-girls et employés du parc chevauchent leur monture pour rassembler ce gigantesque troupeau. Ce Roundup, qui se déroule chaque année fin septembre début octobre, est ouvert à tous.

Fort Abraham Lincoln State Park

Riche d’une histoire à la fois militaire et indienne, ce parc abrita un important poste d’infanterie et de cavalerie. C’est de ce fort que partirent le général George Armstrong Custer et son régiment d’infanterie pour livrer combat contre les Sioux sur le champ de bataille de Little Bighorn. Des pans entiers du bâtiment, de même que la maison du général Custer, ont été reconstruits. La visite de On-A-Slant-Indian-Village est très populaire. Des huttes en terre reconstituées dépeignent le style de vie des indiens Mandan qui occupèrent le site de 1575 à 1781 environ.

Little Bighorn Battlefield National Monument

Situé dans la partie sud-ouest du Montana, Little Bighorn Battlefield National Monument commémore le lieu où se déroula la bataille que se livrèrent le 25 et 26 juin 1876 le septième régiment de cavalerie américain, sous le haut commandement du lieutenant-colonel Custer, et les guerriers Sioux et Apaches, sous celui de leur chef Sitting Bull. Ce champ de bataille porta le nom de Custer Battlefield National Monument jusqu’à ce que le président George H.W. Bush lui attribue le nom de Little Bighorn Battlefield National Monument, le 10 décembre 1991. Ce site est représentatif à la fois des amérindiens et de la 7ème cavalerie.

Sur place, le visitor center and museum retrace cette bataille de l’année 1876 au cours de laquelle le lieutenant-colonel Custer et 263 de ses hommes perdirent la vie face aux guerriers Sioux et Cheyenne. On y découvrira, entre autres, des armes et des objets indiens trouvés lors de fouilles et, en se promenant à proximité, des monuments commémoratifs. Le lieu est accessible aux handicapés. Attenant au visitor center se trouve le Custer National Cemetery ainsi que des vestiges de postes militaires frontaliers et d’autres, datant des deux guerres mondiales, de la guerre de Corée et de celle du Vietnam.

Frontier Village and World’s Largest Buffalo

Cette petite bourgade des plaines vous fera faire un bond dans le passé. Constituée de bâtiments d’époque rapportés du Dakota du Nord et empli d’objets anciens, ce lieu ressuscite à merveille l’ambiance western des anciennes villes pionnières.

Vous trouverez sur place des magasins de souvenirs et de quoi vous restaurer au General Store. Vous pourrez assister à l’un des spectacles du théâtre de plein air mais aussi faire des tours en diligence ou à dos de poney. Un samedi sur deux, de fin mai à début septembre, des cow-boys s’essaient aux armes à feu, comme au bon vieux temps du Far West. Sur place également : une statue de bison monumentale, un musée et un troupeau de bisons véritables. En savoir plus : http://tourjamestown.com/

Corn Palace

Durant l’été, le Corn Palace de Mitchell (Dakota du Sud) propose des visites guidées gratuites au cours desquelles vous apprendrez, entre autres, combien de clous et d’agrafes ont été nécessaires à la décoration du bâtiment. Une vidéo retrace toute l’histoire de ce palais des grains, comme il en existait à cette époque. Vous pourrez aussi admirer les peintures murales qui décorent les murs extérieurs, vous renseigner sur la culture du maïs et enfin, acheter des souvenirs dans notre grande boutique.

International Peace Garden

Situé le long de la plus longue frontière non militarisée du monde, l’International Peace Garden est un jardin botanique de plus de 900 ha commémorant la paix entre les Etats-Unis et le Canada. Il resplendit chaque année de plus de 150 000 variétés différentes de fleurs. Il abrite un musée interprétatif, une chapelle, un magasin de souvenirs et accueille un festival de musique tous les vendredis soirs de juin et juillet.

Laura Ingalls Wilder

Une petite incursion à De Smet vous permettra de visiter la maison de Laura Ingalls Wilder, célèbre auteur de “La petite maison dans la prairie. » Elle s’est inspirée de ces paysages dans cinq des tomes de ce cycle autobiographique : Sur les rives du lac, Un hiver sans fin, La petite ville dans la prairie, Les années heureuses et Les jeunes mariés.

Virginia City / Nevada City

Situées dans la gorge de l’Alder Gulch, ces deux bourgades virent le jour en 1863, au moment de la ruée vers l’or. Devenue prospère durant cette ère post guerre civile, Virginia City fut pendant dix ans la capitale territoriale de l’état du Montana. Distante d’un peu plus d’1km, Nevada City fut bâtie grâce aux constructions rapportées de villes fantômes avoisinantes. Les deux villes ont été restaurées pour offrir aux visiteurs le parfait exemple de ce qu’était l’habitat à l’époque du Far West. Le Montana Historical Society a certifié d’origine 150 des bâtiments constituant la ville. Certains d’entre eux renferment des marchandises et des objets usuels de l’époque de la ruée vers l’or. Un boardwalk, des instruments de musique mécaniques, une salle de jeux, des voitures anciennes et des toilettes extérieures superposées, tout cela vous plongera dans l’ambiance de cette époque. A l’Est de Nevada City, la montagne est la toile de fond de la rivière Madison, qui regorge de truites.

A Nevada City et Virginia City, boutiques, hôtels et restaurants baignent dans l’ambiance des années 1890. La restauration de ces deux bourgades a commencé il y a plusieurs dizaines d’années et l’état du Montana entend bien la poursuivre.

United Tribes International Powwow

Ce powwow a lieu chaque année à Bismarck, Dakota du Nord, au sein de l’United Tribes Technical College. Au fil des ans, il a reçu de nombreuses distinctions qui l’ont placé en tête des événements culturels de l’état. Avec 70 tribus représentées, 1500 participants et plus de 20 000 spectateurs, ce powwow est devenu un incontournable ! Pour en savoir plus : http://www.unitedtribespowwow.com/